Tout savoir sur l’hospitalisation à domicile : fonctionnement, prise en charge...

Comme son nom l’indique, l’hospitalisation à domicile (HAD) permet d’être soigné chez soi pour des soins complexes qui nécessitent habituellement un séjour dans un établissement hospitalier. Il s’agit ainsi pour les personnes âgées atteintes de pathologies graves, aigües ou chroniques de pouvoir concilier la qualité et la sécurité de soins hospitaliers avec leur maintien à domicile. Quel que soit leur âge, les personnes âgées peuvent bénéficier de ce mode d’hospitalisation, à leur domicile comme en établissement d’hébergement. Quelles sont les conditions pour être admis en HAD ? Comment s’organise la prise en charge ? Explications en détails.

Qu’est-ce que l’hospitalisation à domicile ?

L’HAD (hospitalisation à domicile) est un mode d’hospitalisation à temps complet (7J/7 et 24H/24). Il permet de réduire la durée d’un séjour à l’hôpital, voire de l’éviter. Le patient peut alors rester chez lui, dans un environnement familier et rassurant, et être soigné par une équipe de santé pluridisciplinaire pouvant mettre en œuvre des soins techniques, intensifs et complexes.

Le domicile s’entend comme le lieu de résidence du patient. Une HAD est donc possible pour une personne âgée hébergée en établissement de type EHPAD, comme en maison ou en appartement.

Ce mode de prise en charge est prescrit lorsque les soins ne peuvent être réalisés en médecine de ville. Une hospitalisation à domicile se distingue donc des soins infirmiers à domicile habituellement réalisés par les SSIAD par la lourdeur et la complexité de la prise en charge. Une bonne coordination est cependant nécessaire pour assurer une prise en charge globale de la personne.

Quand recourir à l’HAD ?

En 2018, 1/4 des journées d’HAD concernaient des pathologies cancéreuses et 1/3 des séjours étaient consacrés à des soins palliatifs. L’âge moyen des 116 000 patients hospitalisés à domicile en 2017 était quant à lui de 60,4 ans (par rapport au nombre de séjours).

L’HAD se présente donc aujourd’hui comme une véritable alternative à un séjour en établissement hospitalier, notamment pour permettre aux personnes en fin de vie de rester chez elles en soins palliatifs. C’est pourquoi les pouvoirs publics encouragent fortement l’hospitalisation à domicile depuis le début des années 2000. Un plan national pour le développement des soins palliatifs et l’accompagnement en fin de vie a d’ailleurs conforté la place de l’HAD dans ce domaine.

Qui peut bénéficier d’une hospitalisation à domicile ?

Toute personne dont l’état de santé le justifie - et le permet - peut être hospitalisée à domicile, indépendamment des questions d’âge et de pathologie.

Pour bénéficier d’une hospitalisation à domicile, il faut :

  • Que l’état de santé de la personne le permette ;
  • Que le domicile soit adapté à sa prise en charge hospitalière. Le domicile concerné est le lieu de résidence de la personne, qu’il s’agisse d’un domicile personnel ou d’un établissement d’hébergement.

Il existe des unités d’HAD dans toutes les régions de France. Environ 300 unités spécialisées sont ainsi réparties sur tout le territoire pour subvenir aux besoins de tous.

A qui demander une hospitalisation à domicile ?

Une hospitalisation à domicile peut être prescrite par un médecin hospitalier, ou le médecin traitant du patient. Le médecin traitant est donc un interlocuteur privilégié pour demander à bénéficier d’une HAD pour une personne âgée.

Comment s’organisent les soins en hospitalisation à domicile ?

Préalablement à l’admission en HAD, une équipe de coordination se rend au domicile de la personne pour confirmer la faisabilité de la prise en charge selon ces modalités. Un aménagement du logement peut être nécessaire, tout comme le recours à des équipements spécialisés (lit médicalisé…).

Les protocoles de soins établis par l’équipe de coordination sont validés par un médecin coordonnateur puis présentés au patient et à son entourage. Si le médecin coordonnateur de l’HAD est le plus souvent rattaché à l’établissement d’hospitalisation à domicile, les personnels chargés des soins à domicile (infirmiers, kinésithérapeutes…) peuvent avoir une activité libérale. Les modalités d’organisation des soins dépendent en effet de chaque établissement d’HAD.

Un séjour en hospitalisation à domicile est prescrit pour une durée déterminée. La situation peut toutefois être révisée au fur et à mesure selon l’état de santé de la personne.

hospitalisation_domicile_oriane

Quelle prise en charge financière pour les soins en hospitalisation à domicile ?

Les frais liés à une hospitalisation à domicile sont couverts par l’assurance maladie et les mutuelles dans les mêmes conditions que les soins hospitaliers. En général, l’assurance maladie prend en charge 80 % des frais, sauf pour les maladies de longue durée bénéficiant d’une prise en charge à 100 %. Le reste des frais de santé incombe alors aux mutuelles.

Le forfait hospitalier n’est cependant pas facturé puisque la personne est hospitalisée à son domicile. Les prestations sont adressées directement à l’assurance maladie pour prise en charge selon la tarification à l’acte en vigueur.

Bibliographie

Suivre Oriane

Vous hésitez entre les services et lieux de vie les plus adaptés
à votre proche âgé ? Vous souhaitez connaître les aides et dispositifs existants ?
Vous avez des questions sur la perte d'autonomie ?

Un conseiller vous répond gratuitement

Du lundi au vendredi de 9h à 19h, samedi de 9h à 13h

Appeler votre conseiller
Être appelé à l'heure de votre choix
Découvrir mon assistant autonomie
Je m’inscris à la Newsletter
Pour rester informé des dernières nouveautés Oriane...

Rejoignez-nous !

Nous recherchons des professionnels qui œuvrent pour le bien vieillir de nos aînés, dans les agences d'aide à domicile Petits-fils et dans les établissements Korian.
Où préférez-vous travailler ?